Laawol Média

Économie : SUMMA annonce un licenciement d’agents!

L’Entreprise Turque SUMMA, bien connue au Niger dans les domaines des infrastructures éprouve des difficultés financières, selon ses responsables à Niamey.

Présente au Niger, il y a de cela quelques années, la société étatique turque de grandes constructions a eu à exécuter plusieurs travaux au Niger tant dans le cadre du Partenariat Public Privé (PPP) que de contrats avec l’Etat du Niger.

Dans une correspondance en date du 29 février 2024, adressé à l’inspecteur de travail, l’entreprise Turque SUMMA annonce le licenciement de ses travailleurs. La société a motivé sa décision par la tension de trésorerie consécutive aux impacts des sanctions infligées Niger suite au coup d’état du 26 juillet 2023. En effet, la société invoque aussi la rareté des contrats, le non règlement des dettes par l’Etat du Niger dont les avoirs ont été gelés au niveau de la Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest et de l’Union Economique et Monétaire Ouest Africaine (UEMOA).

Dans la note adressée à l’Inspecteur de Travail la Société est à bout de souffle en raison des contrats arrivés à échéance. «Il se trouve que ces contrats sont arrivés à terme de telle sorte que nous n’exerçons aucune autre activité génératrice de revenu nous permettant de faire face à nos charges. Dans le même temps nos créances à l’égard de l’Etat du Niger se sont accumulées et restent impayées», a souligné la lettre.

Face à cette situation, la société SUMMA se dit être contrainte de prendre des mesures de licenciement conformément aux dispositions des articles 80 et suivants du code de travail. Une réunion réglementaire est d’ailleurs prévue à cet effet le 05 Avril prochain, à l’occasion de laquelle, la lettre du licenciement sera remise aux salariés concernés par la procédure de compression.

Un véritable coup dur pour cette Société qui emploie des milliers de jeunes nigériens sur divers chantiers. SUMMA a, à son actif, la rénovation de l’aéroport International Diori Hamani de Niamey, la construction de l’hôtel Radisson Blue, la construction du tronçon Doutchi-Konni et bien d’autres chantiers à Niamey tout comme à l’intérieur du pays.

Depuis les événements du 26 juillet 2023, de nombreux jeunes ont perdu leurs emplois en raison de la fermeture ou de la suspension de plusieurs projets et programmes financés par les partenaires et du blocage des avoirs du Niger à la BCEAO, entre autres.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut